Château Haut-Bergeron 2011 Sauternes

32,00

5 en stock (peut être commandé)

Appellation: Sauternes

Millésime: 2011

Assemblage: 80% Sémillon, 12% Sauvignon, 8% Muscadelle

Elevage: 20 mois en fûts de chênes

Alcool: 13,5%

Dégustation: élégant, bien équilibré, sur des arômes d’abricot, de pêche, de figue et des notes d’épices

Service: 10 à 12°C

Accords: foie gras, fromages type roquefort, dessert

 

5 en stock (peut être commandé)

Description

Château Haut-Bergeron 2011, Sauternes

Esprit des générations

Le Château Haut-Bergeron, c’est l’histoire d’une des familles les plus anciennes de Sauternes. Héritage de plus de 200 ans, ce sont neuf générations qui se succèdent et partagent la passion pour le métier de vigneron.

1756

Pierre et Jeanne – quelques ares de vigne – 1ère génération
François et Catherine – cultivateurs et vignerons – 2ème génération
Jean et Thoinette – meuniers, cultivateurs, puis vignerons – 3ème génération
François et Françoise – sabotier, plieur de cercles, charron et vignerons – 4ème génération.

Les premiers témoignages écrits de l’existence du domaine datent de 1756. Durant 4 générations, les Lamothe commencèrent peu à peu à s’impliquer dans l’art de la vigne.

1820 à 1881

Célérin Pierre et Jeanne – 5ème génération
Après son tour de France dans le compagnonnage, le talentueux Célérin Pierre Lamothe fut choisi pour participer à la construction du clocher et à l’agrandissement de la basilique de Verdelais. A l’âge de 25 ans, il s’éloigna un peu de son métier de menuisier lorsqu’il épousa Jeanne Saraute. L’apport de la dot de cette dernière permit d’agrandir le vignoble en achetant les premières parcelles du lieu-dit « Haut-Bergeron ». Le vin prit le nom de Cru Haut-Bergeron et était alors vendu en vrac. C’est d’ailleurs à cette époque que les premiers vins liquoreux apparurent à Sauternes.

En 1881 François Lamothe, le fils de Célérin, marié à Jeanne, reprit le vignoble de son père et développa parallèlement une activité de tonnellerie à façon. Ensemble ils eurent un fils, Gaston, à qui ils transmirent les vignes, à son retour de la guerre en 1918, alors âgé de 18 ans.

1929 à 1973

En 1929, grâce à l’excellente récolte et à la dot de son épouse Fernande, Gaston fit l’acquisition de nouvelles parcelles mais surtout de la bâtisse actuelle. Afin d’arroser leur union le Cru Haut-Bergeron fut mis en bouteille pour la première fois. Ce fut aussi les premières ventes de nos vins à la propriété.

Hélas en 1939, Gaston, comme tout homme valide, fut appelé sous les drapeaux. Malgré son absence et des années difficiles sous l’occupation, les conjointes et notamment Fernande, réussirent de très beaux millésimes : 1942 – 1945.

1950 marque un tournant dans l’histoire de Haut-Bergeron. Robert, âgé de 20 ans et son père Gaston, ont en effet acquis les premières parcelles dans les terroirs très qualitatifs de Bommes et Sauternes, au milieu de la plus forte concentration de 1er Crus Classés. Certaines sont même contigües à celles du Château Yquem.

La véritable naissance du Château Haut-Bergeron.
En 1956, Robert et Mady se marièrent. Ensemble ils ne cessèrent d’élever le niveau qualitatif des vins et la renommée du domaine. Mady hérita du vignoble de Barsac (5 hectares) puis ils achetèrent la quasi-totalité des parcelles du Bergeron, provenant du domaine de la forêt. C’est ainsi qu’en 1956, le domaine prit enfin le nom de Château Haut-Bergeron.

Salué pour son implication dans l’appellation Sauternes

En parallèle au développement du Château, Robert s’investit pleinement dans la défense et la valorisation de l’appellation Sauternes. En 1973, avec une poignée de producteurs, il crée la Maison du Sauternes où il restera durant 33 ans le président. Il fut aussi président délégué du syndicat de Sauternes durant la même période avec également une forte implication dans l’interprofession.
Son dévouement fut récompensé puisqu’il est aujourd’hui Commandeur du mérite agricole.

1978 à 2018

L’arrivée sur la propriété des fils de Robert, actuels propriétaires, marqua un troisième élan dans l’histoire du Château.

Hervé, le fils ainé rejoignit Robert en 1979 ; et Patrick arriva 10 ans plus tard. A ce moment-là, le domaine s’étendait sur 5 hectares à Barsac et 12 hectares à Sauternes.

Véritables hommes à-tout-faire dans un premier temps, ils prirent rapidement à cœur d’honorer la mémoire de leurs aïeuls avec l’objectif de hisser leurs vins au niveau des meilleurs.

Très naturellement, chacun trouva sa place dans le domaine : Hervé au chai et Patrick à la gestion du vignoble et de la commercialisation. Passionnés et ambitieux ils s’efforcent au quotidien à faire progresser la qualité de leurs vins. C’est ainsi qu’entre les années 80 à 2000, le Château Haut-Bergeron jouit d’une belle prospérité.

Les années 2000 marquèrent une période plus difficile pour l’appellation Sauternes et la vente de ses liquoreux. L’exportation fut une des solutions à l’affaiblissement des ventes dans l’hexagone. Mais également une sélection parcellaire toujours plus drastique qui nous offre des vins plus « modernes » avec une recherche incessante d’équilibre entre puissance, finesse et fraîcheur.

En 2006, dans un souci environnemental et afin de pérenniser au mieux ce magnifique terroir, ils ont naturellement décidé de conduire leur vignoble en agriculture raisonnée. Ceci n’étant qu’une étape puisque l’objectif des prochaines années est la conversion en agriculture biologique.
La gamme des vins du château a également été élargie, avec un nouveau Sauternes : l’Ilot, vin au style très actuel.

Enfin, une activité de négoce a vu le jour, l’œnotourisme se développe, et de nombreux projets se profilent encore aujourd’hui.

Le Château, aujourd’hui doté de 35 hectares en Sauternes et 12 hectares en Graves, n’a jamais cessé de se réinventer pour mieux progresser. Grâce aux progrès œnologiques, à la transmission du savoir-faire et au travail appliqué d’une équipe familiale, nos vins ont réussi à se hisser au niveau des meilleurs vins de Sauternes. La qualité de nos vins est aujourd’hui largement saluée par notre clientèle mais aussi par des dégustations nationales et internationales au plus haut niveau. Nous sommes également à ce jour, le Château le plus médaillé de l’appellation. Aujourd’hui, c’est avec émotion, que nous voyons revenir, année après année nos plus fidèles clients.

Mais l’histoire Haut-Bergeron est loin d’être terminée. Leo, le fils d’Hervé vient de revenir sur la propriété. Dans quelques années ce sera à lui et ses cousins de faire perdurer ce « Trésor de famille », au grand bonheur de Robert, Hervé et Patrick.

Un Sauternes remarquable d’équilibre et d’élégance ou arômes d’abricot, de pêche, de figue se mêlent à des nuances de tabac et d’épices.

Informations complémentaires

Poids 1.5 kg
Aller en haut